Célébration du Mawlid

mawlid,mawloud,el hadj malick sy,tivaouane,gamou 2014,gamou

La naissance du Prophète saws, communément appelé Mawloud, sera célébré à Tivaouane dans la nuit du mercredi 23 au jeudi 24 décembre 2015.

Fils d'Abdallah et d'Amina, Muhammad Paix et Salut sur le meilleur des hommes est la Meilleur des créatures d'Allah Gloire à Allah

 

Dans « Kilâsou Zahab », Seydi El Hadj Malick Sy, l'initiateur de la commémoration du Mawlid au Sénégal nous rapporte : Le Noble Prophète Paix et Salut sur le meilleur des hommes fut conçu un lundi. Certains disent que ce fut une nuit de vendredi au mois de Rajab.

Cette nuit, une voix mystérieuse annonce la bonne nouvelle « Réveillez-vous ! La lumière du Sceau s’est installée dans l’une des tentes les plus propres, cette nuit. Parfumez-vous, mettez le meilleur encens, étaler les tapis en l’honneur de l’illustre Maître. »

Les anges annoncèrent l’ouverture des portes du ciel ainsi que celles du Paradis. Satan le maudit, tremblait de peur. Entouré de sa troupe, il leur dit « O peuple, malheur à nous, cette nuit, l’un des enfants les plus illustres a été conçu ! ».

 

De nombreuse personnalité sont venues féliciter la vertueuse mère de l’Illustre Elu. Adan, Shîsa, Idrîs, Noé, Hod Abraham, Ismael, Moïse et Jésus sont parmi ces personnalités. L’auteur de « Kilâsou Zahab » mentionne que deux cents femmes sont mortes de déception après que le mariage a été consommé, « N’en doute point ! » précise-t-il. Les églises, les temples et les idoles furent ébranlés et secoués de chagrin. A l’est et à l’ouest, les animaux, ainsi que les habitants des mers, se rencontrèrent en se félicitant dans l’allégresse. Les trônes des rois furent également ébranlés. Au deuxième mois de grossesse d’Âmina, Abdallah le père du meilleur des hommes, mourut à Abwâ : c’est la thèse la plus répandue d’après l’auteur. Il fut enteré dans la maison de Tâbi’a à Médine.

Au sixième mois de grossesse de Âmina, un être surnaturel vint lui dire : « Sache que tu portes le Seigneur de l’humanité, quand tu l’auras mis au monde appelle le Muhammad. Mais cache bien ce secret, tu en récolteras les fruits. Dis : « أُعِيذُ لَهُ مِنْشَرِّ ذِي حَسَدٍ بِلْوَاحِدِ الصّمَدِ الْمَوْصُوفِ بِالْقِدَمِ» (« Je le place sous la protection d’Allah, le Refuge, le Préexistant, contre la méchanceté de l’envieux »).

Tous les animaux que comptait Quraysh s’annonçaient la création du meilleur des hommes. La terre verdit, les arbres portèrent des fruits et l’année. Cette année fut nommée l’année de la prospérité et de l’opulence. Selon la sagesse divine, toutes les femmes enceintes ont eu des enfants mâles en l’honneur du très respectable !

Six, dix, neuf, huit ou sept mois, auraient été la durée de la gestation de l’Illustre Elu. Les annonciations ne cessèrent de lui donner de bonnes nouvelles jusqu’à ce qu’il ait illuminé les régions de Syrie et de la Mecque. Sa naissance coïncida avec l’apparition de Jupiter. « Heureux qui puise de son immense lumière ! » note l’auteur.

Lorsque Âmina sentit les premières douleurs, elle vit une aile d’oiseau faisant disparaître ses terreurs ! Des femmes auréolées de splendeur vinrent la féliciter comme l’eurent fait les éminents du monde intelligible. « Les prodiges qu’a vus la dame, Âmina Zahrâ, durant sa grosesse ne tente point de les énumérer » souligne l’auteur, il ajoute «J’en jure par Dieu ! Et je ne crains point d’être parjure qu’un illustre comme lui n’a jamais été enfanté ». En naissant, il était soutien-t-on, circoncis sans douleur, il avait le cordon ombilical coupé et les yeux vermillonnés. Elle le sortit tout propre et sans souillure. « Pouvait-il en être autrement alors qu’il est l’origine de la propreté ? » s’interroge l’auteur.

L’index dressé, les autres doigts pliés ainsi que le fait l’orant, fixant le firmament avec détermination !

En naissant, il s’écria : « Majesté d’un Seigneur Très Haut !», ou, dit-on, «Gloire et Grandeur au Seigneur Sublime».

Sa tête était remplie de bonté et de guidance les oreilles et les yeux du bien aimé de Dieu, pleins de pudeur. Sa poitrine et son cœur pleins de sincérité, de compassion immense et d’amour ainsi que sa langue, de mémoration et ses lèvres de glorification et son visage. « Tires en bien profit » conseille l’auteur.

Sa salive et ses cheveux si purs sont du miel et des plantes du Paradis. Ses mains de la générosité !

S'abonner aux newsletters

Quran Audio


PopUp MP3 Player (New Window)

Rechercher

Facebook

 

 

Google+

Twitter